Bioinformatique Structurale et Modélisation Moléculaire
CRBM-CNRS Montpellier

AMYLOIDES ET PRIONS.
De nombreux travaux ont suggéré que les fibrilles amyloïdes jouent un rôle causal dans certaines pathologies neurodégénératives, y compris les maladies d’Alzheimer, de Parkinson et de Hungtington. En dépit de nombreux efforts, la structure et le mécanisme de formation des fibrilles amyloïdes demeurent encore inconnus. Ce dilemme peut être attribué au fait que les méthodes à haute résolution de détermination de structure - cristallographie aux rayons-X et spectroscopie RMN - ne peuvent être employées à cause du caractère polymérique et de l’insolubilité des fibrilles. Dans ce cas, la détermination de la structure des fibrilles se fait au moyen de suggestions de modèles structuraux basés sur l’accumulation de résultats expérimentaux, jusqu’à ce qu’un modèle unique permette d’expliquer l’ensemble des données. Nous contribuons aux avancées dans ce domaine en développant des modèles structuraux de fibrilles amyloïdes et de prions. Notre but ultérieur sera la prédiction des propriétés amyloïdogéniques d’une séquence en acides aminés à partir de sa structure ainsi que le design d’inhibiteurs de la fibrillogénèse.